jeudi 31 décembre 2015

12 images pour 2015

 JANVIER: Pied de nez (et langue tirée) aux saisons. Janvier était beau. Janvier était soleil!!!

 FEVRIER: Je n'aime pas vraiment la neige...sauf pour un repérer ce type d'empreintes... L'impression de jouer au photographe animalier... de cotoyer la vie sauvage.

 MARS: Les promenades du bonheur...

 AVRIL: Vacances à Oléron...

 MAI: Fête de famille...
 
JUIN: Découverte de restos en série...

 JUILLET: Les vacances en famille à la mer.

 AOUT: Au vert...

 SEPTEMBRE: En cuisine... toujours!

 OCTOBRE: Ma sorcière de Halloween.

 NOVEMBRE: Retrouvailles entre cousines... pour une "cousinade" un peu particulière mais à refaire...

DÉCEMBRE : terminer l'année comme on l'a commencée... en lui tirant la langue!

mercredi 30 décembre 2015

Bye bye 2015!

On ne va pas se refaire le film... 2015 restera pour beaucoup comme une vraie année de merde.
On peut difficilement faire pire (encore que...).
A titre personnel, 2015 restera une année charnière... très en demie teinte... avec un rendez-vous professionnel complétement manqué et qui a laissé des traces dans ma pratique quotidienne... un 35e anniversaire... la tentation de la nostalgie des années qui ne sont plus... la sensation désolante que certaines choses sont maintenant derrière moi... à jamais... et en même temps, des moments jolis, des rencontres, des fous-rire, des liens qu'on tisse sans rien en attendre et des amitiés qui naissent presque par hasard... avec des improbables... des envies de changement... la cigarette toujours bannie et les kilos qui commencent ENFIN à s'envoler d'eux même... de la gourmandise... des collègues formidables... des envies de s'investir... d'évoluer... de vivre... Et toujours, encore, trop souvent... des questions... des interrogations... des envies qu'on ne s'avoue pas... des idées qui trottent... des changements qu'on aimeraient sans être sûre qu'on va franchir le pas... l'infini des possibles encore un peu...  Des crises aussi. Des pleurs parfois. La perte d'une certaine candeur... le désir de me réaliser enfin en tant qu'adulte, femme, mère, amie, fille...
Le jeu aussi... la musique... l'envie de danser... de partir... le grand voyage immobile...
Cette année, comme un mi-chemin dans ma vie..., retrouver un peu d'insouciance et d'envie.. tout en fermant la parenthèse de l'enfant que j'étais encore parfois. S'assumer... moins compter sur les autres, sur les "grands"...
Non sans douleur. Cette année, la période de l'avent a été presque douloureuse (probablement en lien avec le 13 novembre d'ailleurs). Sans envie. Sans attente. Sans excitation. Sans les plaisirs de l'enfance. Sans l'anticipation habituelle... Et puis, finalement, à force de ne rien en attendre, je me suis laissée piéger... et j'ai profité des bluettes télévisées, des marchés de noël, de voir ma fille patiner, de nous payer une gaufre.... j'ai traîné mon cher et tendre au ciné -fillette en prime!-, j'ai renoué des contacts avec des amis trop longtemps négligés, j'ai écrit... lu... partagé...croqué la vie... le chocolat... les toats à pleine dent!

De 2016, je n'attends rien d'autres que la vie.
Juste l'envie de suivre les préceptes d'une amie précieuse...Se dire que la vie est pleine de surprises et qu'on peut encore espérer vibrer un peu. Un peu de fun, voici ce que je me souhaite.
En 2016, je veux VIVRE.

La photo moche mais lumineuse du 24 décembre...

lundi 21 décembre 2015

Le retour de la force!

On s'était dit rendez vous dans....
Non, non je m'égare... Je n'ai pas vraiment envie de signer le GRAND RETOUR DE LA MAÎTRESSE en citant Bruel (donc je n'ai jamais été fan... même si je suis une fille des années 80! ) (d'ailleurs je n'aimais pas non plus Roch Voisine) (si tu ne sais pas qui est le fameux Roch... tu dois être trop jeune pour lire ce blog et profiter pleinement de ses références humouristico-intellectuelles)
Bref! (et oui I'm Back!!! donc Bref! Bref! et re-bref!!!!)
Je suis donc là.
Je ne sais pas trop si je vais y rester.
Je ne sais pas trop si quelques unes (ou uns) passent encore par ici de temps en temps.
Je ne sais pas trop si les toiles d'araignées et la poussière ne reprendront pas rapidement leur place.
Mais je sais que ce soir, pour la première fois depuis un bail, j'ai eu envie d'écrire. Envie d'écrire ici. De raconter des conneries....
Effet des vacances et du relâchement post-seconde période (la meilleure... avec les gamins zombéifier par l'approche de noël, la multiplication des pains activités festives telles que cinéma de noël, goûter de noël, bricolage de noël, DVD de noël, jeux de noël, décoration du sapin de noël... et j'en passe et des meilleurs), je me retrouve un brin désœuvrée... après avoir couru un semi marathon dans les couloirs de mon école. Ouais je t'ai pas dit, lecteur fantôme... mais cette année, je suis ULTRA investie dans mon école, dans ma classe... je me lève tôt, je fume plus, je bois toujours pas, j'ai perdu 15 kg, je viens à l'école à 7h30/ je mange là bas/ je reste jusqu'à 17h30/18h... Pour tout dire, j'ai la chance d'avoir des super collègues...et des tas de problèmes à régler (entre deux fou-rires) ce qui fait que la VV (vraie vie!) m'a bien occupé depuis septembre et que je n'ai pas eu l'envie/le temps de venir blablater régulièrement par ici.
Et puis, comme nombre de blogueuses historiques (enfin moyennement historique si je compare avec celles qui sont là depuis 2000... mais bon presque préhistorique si on considère que j'ai ouvert ce blog il y a... 6 ans! PUTAIN 6 ans!), je pense que je me suis également beaucoup questionnée sur le devenir des blogs, la mort des commentaires, l'évolution pas toujours comprise et acceptée de la blogo, la part plus grande ou pas de facebook, IG ou twitter et l'impossibilité -au bout d'un moment- de se dédoubler -détripler même- et de continuer à être "la maîtresseenmaillotdebain" ici/là-bas/partout...
En même temps, je me suis rappelée une chose essentielle... Ce blog, tout petit, tout mini, tout insignifiant qu'il soit... m'a apporté de grandes joies, m'a aidé à surmonter des peines, m'a permis de faire de belles rencontres, de lier de vraies amitiés (même si certaines restent virtuelles, d'autres se sont concrétisées en VRAI), de partager, de découvrir, de me plonger dans des univers différents, de m'inspirer, de me donner du courage, de me motiver... Il n'y a pas eu que du positif (écrire, être lue, commentée ou non peut parfois être difficile et nous remettre en cause) mais j'ai envie de m'y remettre. De ressortir le clavier. De raconter des conneries. De coudre aussi. De partager toujours.

 Miam
 Un tout petit bout de ma Cézembre... J'adore ce modèle! Vivement le printemps.
 Tu la sens cette grosse envie de me mettre au cigare??? Par contre, tu as vu mon super nouveau col doudou au crochet en énorme laine!!!! Il ne me quitte plus.

 Swans sur Saône!
 Tea times entre filles.
Cuillères gourmandes pour écoliers en folie!