mardi 15 octobre 2013

Les encombrants....

Nan... je ne vais pas vous parler des "monstres" (enfin chez nous, c'est comme ça qu'on dit quand passent les encombrants)... encore que!
Aujourd'hui, j'étais en réunion toute la journée dans le cadre de mon boulot et j'avoue que je suis rentrée bien en colère, bien énervée... contre tout et rien. Bref, la maîtresse est à deux doigts d'arracher son maillot de bain et de partir voguer vers d'autres cieux plus cléments (genre devenir créatrice de box! nan, j'déconne! Encore que, si j'avais le budgets et les partenaires, j'ai déjà pas mal d'idées... au pire et en exclu pour celles qui lisent les parenthèses, je vous prépare une box exclusive pensée complètement par moi même et à gagner pour l'hiver sur le blog)... Mais je ne vous parlerai pas non plus de mon boulot, de mes élèves à la limite du supportable, des préparations qui s'accumulent, des heures passées à "faire la police", à "pester", à "crier"...(quand même, j'l'ai placé!!!).
En fait, je ne sais pas trop de quoi j'vais vous parler finalement. Parce que ce soir, ça se bouscule dans ma tête... Parler finalement de cette envie de faire un peu de vide, de retrouver un peu d'essentiel... de se vider la tête de tous ces encombrants qui nous gâchent la vie...
Les vacances arrivent (oui je sais j'ai de la chance!). J'ai envie de tout vider. De tout trier. De faire le vide.
Je progresse dans le domaine. Mais finalement je me rends compte que je continue peu ou proue à accumuler des tas de trucs inutiles. A garder des fringues qui ne vont plus. Que je ne mets pas/plus/jamais.
A garder des tonnes de photocopies pour des élèves que je n'aurai peut être jamais... et finalement je fais autre chose donc ça stocke.
Envie de ranger la pagaille. Dans mes tiroirs, dans ma tête. Ordonner ses idées. Se fixer des objectifs.
Envie de retrouver du temps pour moi, pour rêver, lire, bricoler, bisouiller avec la Loupette, discuter.
Envie de retrouver ses amies qui s'éloignent et qui, hasard de la vie, m'ont appelé toutes les deux ces deux dernières semaines. Envie de retrouver un peu de ce qui faisait le charme de la post-adolescence, cette insouciance de la vie, cet avenir qui se dessine sans les carcans qui vont avec l'âge adulte (métro boulot dodo... sans le métro parce que ouais ici y a limite pas de bus!).
Envie de prendre un billet de train. D'aller embrasser un petit prince viking et sa grande soeur. Envie d'aller faire un tour au salon créations et savoir faire. Envie de coudre aussi, beaucoup, tout le temps.
Envie de marcher, sans s'arrêter... de flâner le nez au vent... de baver devant les vitrines... de me payer un frappucino (même pas en rêve, j'suis au régime). De manger un bobun près de la rue Traversière.
Envie de délier mes doigts, de saisir les aiguilles et de tricoter ce trendy qui me fait envie.
Envie de franchir la Manche. De rêver sur les quais de la Tamise.
Envie de sentir les feuilles sous mes pieds, l'humus, les champignons des bois. Ramasser quelques trompettes.
Envie de rendre le quotidien magique, de faire éclore ses rêves...

Anne, tu vois... même si ça n'a rien à voir... ton post m'a fait réfléchir. Enjoy, ma belle!!!!
*J'vous rassure, je déprime pas... juste, je pense, l'effet régime... l'envie de faire le vide un peu partout... ce qui veut dire aussi qu'il y aura probablement de nouvelles choses dans le vide-trucs pendant les vacances.
** Si vous avez des trucs à dire sur la réforme des rythmes scolaires, je suis preneuse aussi... Surtout si ça se passe bien chez vous... parce que bon ici, ce n'est pas encore en place mais ça nous stresse.

7 commentaires:

  1. J'ai entendu sur Inter ce matin sur mon trajet de 50 bornes que même les inspecteurs avaient écrit au ministre pour cette histoire de réforme...c'est dire!!

    RépondreSupprimer
  2. Pas encore de réforme chez nous.... mais par contre envie de place moi aussi, je crois que je vais commencer par mon dressing....

    RépondreSupprimer
  3. humeur de saison je pense, pas seulement ton régime....je suis dans le même état d'esprit que toi en ce moment...
    en ce qui concerne la réforme scolaire ,pas encore arrivée chez nous mais je me demande comment nous allons réussir tout ceci sans faire des inégalité (ville ne pouvant proposer les activité périscolaire car pas de budget) et les professeurs de sport et musique , danse... que deviennent -il les mercredi matin... finalement cela ne va t-il pas être un STOP à la culture et au sport pour une déficience dans certaines commune faute de budget! beaucoup d'interrogations et pas de réponses concrètes.

    Emilie

    RépondreSupprimer
  4. Courage ma belle! Haut les cœurs! ;)
    L'automne est, je trouve, toujours une période propice à ce genre de sentiments, un peu mélancolique et surtout nostalgique du temps qui passe... Et puis faire le vide ne fait jamais de mal!
    Plein de bisous qui réconforte!
    Mélanie Q.

    P.S: j'ai lu les parenthèses... lol

    RépondreSupprimer
  5. Envie de faire du vide mais aussi d'avoir et de faire plein de choses. Espérer ,attendre, s'impatienter . Besoin de se délester et pourtant ne pas avoir conscience de son poids,de sa place. Rêver et rêver encore,sourire un peu. Chercher ou le dire. Te trouver, se comprendre.

    RépondreSupprimer
  6. Dis donc serait-ce ma morosité de l'automne... ici aussi je suis en mode "je fais du boudin"
    Je suis fonctionnaire, comme toi, mais territoriale, et je me fais CHIER !!!!!! j'ai envie de prendre mes économies pour moi (et pas pour les travaux de la maison, je sais c'est pas bien) de me payer un CAP.
    J'en ai marre d'entendre que vous les prof vous avez trop de vacances, trop de temps... trop trop... alors que pour rien au monde ces gens bien pensant prendraient vos places.

    Je crois que ranger sa maison c'est un peu comme ranger sa vie. Chez moi je pousse le bordel avec le pied, je crois qu'il va falloir que je range ma vie durant mes soirées solitaires des vacances

    Oui les 4,5 jours se passent bien. Je suis dans une toute petite commune, 2 classes de mater, 4 classes d'élémentaire, 20 enfants par classe. La municipalité à tout mis en oeuvre pour avoir des activités de qualité, même si certaine fois ça fait plus garderie. Mais je crois savoir que les instit ne sont pas satisfaites et mettent des freins, plus à la réforme qu'à la commune

    RépondreSupprimer
  7. J'espère que les vacances te permettront d'assouvir quelques unes de ces envies ! Et que tu repartiras un peu moins "encombrée" à la rentrée...

    RépondreSupprimer

Des choses à dire?