lundi 17 janvier 2011

Rien ne va plus...

... Faites vos jeux!
Heu non en fait je ne vais pas vous parler de Casino...
Juste me lamenter sur mon sort...
Oh ben ça commence bien, me direz vous... (j'en vois même certaines qui passent leur chemin, le doigt prêt à pointer la petite croix rouge et la souris aux aguets)!
Je dirais bien Haut les coeurs! Mais aujourd'hui, j'ai été toute bizarre toute la journée. Dans la voiture, ce matin, pour aller au boulot, je réfléchissais... J'avais plein de choses en tête... Une nouvelle idée de roman (la seconde!), triste, très triste... qui parle de mort, d'amitiés, d'adolescence, de transmission, de souvenirs, des années 80, du rapport mère/fille, du passé... Dis comme ça, ça donne pas trop envie, hein!?
Bon je disais donc que sur la route, je réfléchissais... j'ai le temps, le lundi et le mardi, j'ai une heure de route à me taper et quand je conduis, j'adore réfléchir (ou écouter de la musique, mais là, j'en étais à ma 4e écoute du CD de Anne Sylvestre alors...) Et j'étais toute triste, j'avais les larmes qui me venaient aux yeux... sans pour autant penser à des choses tristes...
Je songeais juste à la vaquité de la vie, aux envies matérielles, à leur futilité mais en même temps au difficile deuil de ces envies, à mes envies de voyage toujours contrariées par le manque d'argent, aux traites de la maison, aux trois impôts qui nous prennent le peu qu'on essaie d'économiser, au fait que je suis incapable de faire de vraies économies, au fait que je voudrais à la fois offrir tout ce que je peux à ma fille et lui apprendre aussi la valeur des choses, aux envies de changement, au besoin de renouveler la déco, au rangement et au ménage devenus presque vitaux pour moi qui pourtant ai passé 30 ans de ma vie à y être réfractaire... Je pensais aussi à mon boulot, à mon boulot du lundi/mardi, au fait de ne pas avoir envie de faire cette route, au fait de ne pas avoir envie de penser à tout ça... à mon corps prisonnier, à mes kilos en trop, à cette image que me renvoie la glace et qui ne me plaît pas, à mes efforts voués à l'échec et à ma motivation fluctuante... à mes amies que je ne vois pas assez, à mes amies que j'aimerais rencontrer, à une vie nouvelle pleine de possibles, à la Louloute et ses presque un an, à monsieur en maillotdebain et ses obsessions, aux chats pas toujours propres mais que j'aime... et j'étais toute bizarre!
Pas vraiment triste.
Pas vraiment gaie.
Pas déprimée.
Pas heureuse non plus.
Juste il y a des jours comme ça... où on réfléchit sur soi

* et là je pense qu'il faut absolument que je fasse une cure de désintox des points de suspension. Je m'en rends compte depuis quelques temps, j'en use et en abuse. Ma vie est elle en suspension ces temps ci?
** et pas d'image biensûr...
*** PRIORISER, c'est le grand mot!

11 commentaires:

  1. Pense aussi aux jolies choses que tu fais - qui sont super belles, même si pour toi, elles ne sont "que" belles ou "normalement belles" -... pense aux ptit bambins que tu retrouves dans une classe, à ces bambins à qui tu transmets quelque chose pour les aider, ne serait-ce qu'un ptit peu, dans leurs vies futures... pense aux copinautes que tu n'as jamais vues et qui pourtant, ont le sourire grâce à toi, en trouvant un gros colis ou une ptite enveloppe que tu leur envoies, comme ça, par pure générosité... pense à ta Louloute qui est à croquer et qui a l'air super épanouie, même si elle n'a pas tout ce que maman voudrait lui acheter, parce que maman lui donne le plus important, et c'est bien là l'essentiel... Pense à tout ça!!!! :-)
    Bisous
    PS: Et moi aussi, les points de suspension m'envahissent, pffff!!!! :o)

    RépondreSupprimer
  2. En général, quand j'ai ce genre de pensées, au lieu de voir le verre à moitié vide, je tente de voir qu'il est aussi à moitié plein, je change d'angle de vue, et ça me permet d'avancer positivement et d'aller mieux.

    RépondreSupprimer
  3. Anaïs,
    On est là, nous ...Et puis la plus belle chose que tu puisses donner à ta fille se sont les valeurs de la vie et l'amour (et ca tu en as a revendre,non?)
    Biz je file pour toi dans mon atelier ....
    Little Fly.

    RépondreSupprimer
  4. Eh les filles... Ne vous inquiétez pas pour moi! C'était juste mon état d'esprit du matin, un coup de blues passager, dû en partie à mon changement de dosage niveau traitement (et oui comme quoi les hormones thyroïdiennes ont un drôle de pouvoir sur nous) :)
    Ce soir, ça va mieux... Juste bien fatiguée et énervée après 2 heures passées à essayer de commander un livre photo gratuit (cadeau de la boîte rose pour Bérénice)... qui finalement s'est révélé assez cher en frais de port (10 € quand même). Mais c'est pour la Louloute alors j'ai craqué (ce n'est que le 3e depuis qu'elle est née=)

    RépondreSupprimer
  5. Chez moi c'était une sensation vespérale,devant mes élèves,mes collègues et le pot de départ organisé pour moi.
    Ton blues est joliment mis en mots
    Je tembrasse

    RépondreSupprimer
  6. Anaïs,
    Ton colis est presque prêt ; )
    Si tu veux on peux faire le troc plus tôt????
    Biz j'attends de tes nouvelles.

    Little fly.

    RépondreSupprimer
  7. Oui je crois qu'une heure de trajet dans des journées déjà bien remplies ça fatigue trop, ça ne pousse pas à voir le verre à moitié plein. Et ici aussi, je travaille pour toi !!! Ohohohoho ça remonte le moral des petits colis !

    RépondreSupprimer
  8. ah mais alors on etait dans la meme voiture alors ??? parce que ton papier aurait pu etre le mien !!
    Allez demain est un autre jour ;-)
    ds bises
    Emma from San Francisco

    RépondreSupprimer
  9. l'heure d'un bilan qui sonne, l'heure ou ces réalités quotidiennes vous explosent à la tronche, l'heure où on ne sait pas où on voudrait être mais pas là où on se trouve c'est certain, l'heure où on se rend compte que le temps nous file entre les doigts, que les enfants grandissent trop vite, l'heure on se demande si on a pris le bon chemin, l'heure où on voudrait partir en vacances loino très très loin mais que notre bourse nous rappelle bien gentiment qu'on ne peut pas.... bref c'est morose sur l'instant mais ça dure pas ! bien vite on se rencentre sur tous ces petits bonheurs de la vie, sur ces sourires autour de nous, sur nos rêves et nos envies et on repart de plus belle, avec un dynamisme à toute épreuve, avec des projets.... on sourit à la vie quoi :-)
    bon courage !

    RépondreSupprimer
  10. sa m'arrive aussi
    et je suis souvent au volant d'ailleurs!!! quel idée de penser à autre chose que la route quand on conduis!!!!!

    moi c'est des points d'exclamation que j'use et j'abuse!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Comme c'est déjà dit plus haut essaye de voir le bon coté des choses...
    Ce genre de pensées je connais en ce moment..avec la maison qu'on viens d'acheter, le prêt sur 30 ans, le mariage,...
    Le temps qui manque pour faire tout ce qu'on voudrait
    Mais c'est aussi tout ça la vie d'adulte non?

    RépondreSupprimer

Des choses à dire?